Module 1 : Internet et ses dangers

Ce module propose une vue d’ensemble des différents dangers se trouvant sur la toile et permet aux parents et aux adultes de voir Internet du point de vue des enfants. Sont évoqués les images choquantes, la problématique de la mauvaise rencontre, la diffamation, les pratiques du sexting et du happy slapping, l’usurpation d’identité, la législation, les sites illégaux, ainsi que les procédures de signalement.  Des conseils concrets sont proposés afin d’aider les parents à se positionner. Le dialogue et l’écoute sont mis en avant et les ressources personnelles sont encouragées.

Module 2 : Le phénomène « écrans »

Ce module invite à une autocritique dans notre utilisation des écrans. Tout en abordant les dangers liés à l’utilisation d’Internet, il rappelle que ce dernier reste un outil que nous faisons entrer dans nos vies, chacun à notre manière, et que cela n’est pas sans conséquence(s). Support de conflits, il peut également devenir média de communication et permettre de développer l’esprit critique de nos enfants. Avec ce module, chacun est renvoyé à sa responsabilité en tant qu’internaute, mais également en tant que parent. Sans culpabiliser, il invite à la réflexion afin de s’autoriser à réajuster notre positionnement face aux « nouvelles technologies », ou devrions-nous dire aux « technologies de l’information et de la communication » (T.I.C).

Module 3 : « Harcèlement et cyber-harcèlement »
Comprendre le  phénomène pour pouvoir réagir

Ce module s’inspire des études récentes menées par le Ministère de l’Education Nationale française et invite à penser le phénomène de harcèlement et cyber-harcèlement non plus seulement en terme de « bon et mauvais » mais en redonnant toute sa place à la complexité du psychisme humain et des relations intersubjectives. Les idées reçues sont abordées afin de les dépasser et pouvoir entendre la souffrance en jeu dans de tels phénomènes, tant du côté de la victime que du côté des agresseurs. Des pistes de réflexions et d’actions sont proposées afin de détecter cette souffrance et lui permettre de s’exprimer autrement que par la violence (qu’elle soit physique ou psychologique).

Aller au haut